Le couple présidentiel à N’Djamena Imprimer
Mardi, 31 Octobre 2017 10:10

Le chef de l’Etat est arrivé hier après-midi dans la capitale tchadienne, en compagnie de la première dame Chantal Biya, pour participer au sommet extraordinaire de la CEMAC.C’est peu dire que son arrivée était scrutée et attendue ici dans la capitale tchadienne, notamment en raison du fait qu’il est à la tête de la première économie de la sous-région, mais aussi et surtout parce qu’il est celui-là même qui a sonné la mobilisation de ses pairs en vue de trouver une issue aux difficultés économiques que connaissent les six Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). C’est dans cet environnement que le président de la République a foulé hier après-midi, le sol tchadien pour prendre part, avec l’ensemble de ses pairs, au sommet extraordinaire qui commence ce matin à l’hôtel Radisson Blu de N’Djamena. C’est à 16 h 50 mn que l’avion ayant à son bord le président Paul Biya, qu’accompagne la première dame Chantal Biya, a atterri à l’aéroport international Hassan Djamous. Dans une ambiance festive avec une impressionnante mobilisation de la communauté camerounaise. Au bas de la passerelle pour l’accueillir, son homologue tchadien, et président en exercice de la CEMAC, Idriss Deby Itno, qu’accompagne la première dame Hinda Deby.


Accolade entre les deux chefs d’Etat, puis le couple présidentiel reçoit deux bouquets de fleurs des mains de deux jeunes filles tchadiennes. Les présidents Biya et Deby peuvent alors écouter l’hymne de la CEMAC, avant de passer les troupes en revue. Suivra ensuite la présentation des corps constitués. D’abord les officiels tchadiens, puis la suite officielle du chef de l’Etat et enfin, des membres de la colonie camerounaise du Tchad et du département du Logone-et-Chari au Cameroun. Pas moins de deux cents personnes, dont des autorités administratives, avec à leur tête le préfet Albert Mekondane Obounou et des parlementaires. C’est ensuite main dans la main que Paul Biya et Idriss Deby Itno vont regagner le salon d’honneur de l’aéroport en compagnie de leurs épouses. Ce sera l’occasion du premier tête-à-tête entre les deux hommes d’Etat. Une dizaine de minutes plus tard, ils vont prendre le chemin de la sortie. Intervient ici la première surprise de cette présence du chef de l’Etat à N’Djamena. Alors que le cortège officiel est déjà disposé à l’entrée du pavillon présidentiel, Paul Biya, toujours main dans la main avec son homologue tchadien, esquive les véhicules qui attendent, déjouant ainsi le dispositif protocolaire et sécuritaire pour se diriger vers la forte colonie camerounaise mobilisée. Plus de trois cents mètres à parcourir. Il n’en fallait pas plus pour que ces milliers de personnes redoublent d’ardeur dans les chants en reprenant notamment le désormais célèbre « Paul Biya, notre président, encore sept ans » et brandissant pour certains, des banderoles qui célèbrent l’unité nationale. Même lorsqu’il prend place à bord de sa limousine pour le Hilton hôtel, son lieu de résidence, c’est toutes vitres baissées qu’il continuera de répondre aux ovations de ses compatriotes.
Nul doute que, comme à Yaoundé en décembre dernier, la voix et les gestes du chef de l’Etat camerounais seront particulièrement scrutés par ses pairs de la sous-région au moment où l’on commence à faire une évaluation des mesures prises lors du sommet qu’il avait alors convoqué pour permettre à l’Afrique centrale de réagir face à la crise à laquelle elle fait face du fait de la chute des cours du pétrole sur le marché international. Il avait alors exhorté les six pays à agir vite et ensemble au risque de « mettre en péril les fondements de notre sous-région et notre Communauté économique et monétaire ». Les travaux de ce jour prévoient notamment une cérémonie d’ouverture qui sera suivie d’un huis clos entre les chefs d’Etat et de délégations. Une suspension de séance interviendra en mi-journée avant la reprise des travaux à huis clos. La cérémonie de clôture de ce sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale interviendra en milieu d’après-midi et sera notamment ponctuée par la lecture du communiqué final des travaux.

Share Link: Partager l'article: Google Yahoo MyWeb Del.icio.us Digg Facebook Myspace Reddit Ma.gnolia Technorati Stumble Upon Blogmarks Ask PlugIM Mixx MSN Live